Engineering

Optimisation CFD des systèmes d’aspiration, filtres industriels

Optimisation CFD des systèmes d’aspiration, filtres industriels

Nous proposons des études et des conseils axés sur la modernisation et l’optimisation des systèmes et unités de filtration existants. Notre département de développement est équipé d’équipements et de logiciels de pointe utilisant l’optimisation et la simulation CFD. Nous sommes en mesure d’optimiser et d’améliorer les paramètres de fonctionnement de différents types d’équipements de filtration.

L’étude est préparée par notre division engineering, voir les coordonnées de contact.

De nombreux systèmes de filtration sont installés dans diverses usines industrielles depuis des décennies. Certaines de ces unités sont déjà obsolètes et peu économiques. Les coûts de fonctionnement d’un tel dispositif peuvent être assez élevés, ce qui peut se traduire par un taux d’usure plus élevé des matériaux filtrants, une consommation d’air comprimé plus élevée, etc. Afin de maintenir les coûts d’exploitation optimaux des filtres textiles industriels, il est nécessaire de régénérer le tissu filtrant obstrué. Cette régénération peut être démarrée en fonction de la chute de pression ou après des intervalles de temps définis. Dans la plupart des cas, cependant, un déclenchement de régénération basé sur la chute de pression du filtre est utilisé. Le programme de commande est réglé de sorte que la chute de pression se situe autour de la valeur optimale. La régénération réelle peut être assurée de deux manières fondamentales : par lavage à contre-courant ou par impulsions. Un paramètre de fonctionnement important du filtre est sa perte de pression de fonctionnement, qui constitue la part la plus conséquente de la perte de pression totale de l’ensemble des conduits de gaz, pour laquelle les ventilateurs de gaz sont dimensionnés. Cela signifie que la chute de pression du filtre affecte essentiellement directement les coûts de fonctionnement non seulement du dispositif de séparation, mais également de l’ensemble de l’unité. La chute de pression de fonctionnement du filtre est très étroitement liée à l’efficacité de la régénération, c’est-à-dire la capacité à retirer le gâteau de filtre emprisonné à la surface des manches de filtre pendant la filtration. Actuellement, les filtres industriels à régénération par impulsions sont plus largement utilisés. Cependant, l’inconvénient de la régénération par impulsions est la nécessité d’un milieu d’air comprimé relativement coûteux.


Plusieurs facteurs ont un effet significatif sur l’efficacité de régénération des impulsions qui en résulte. L’exigence de base est d’assurer une régénération uniforme de toutes les surfaces du filtre. Les filtres avec purge par impulsions sont généralement conçus avec des manches dont la régénération se déroule en rangées. Pour chaque rangée, l’air comprimé est distribué à travers une vanne à membrane et un collecteur communs. La même efficacité de régénération doit être assurée dans toutes ces manches. De plus, une régénération approximativement uniforme doit être assurée le long de chaque manche de filtre. Il s’agit de la conception du dispositif de régénération, qui se compose d’une buse de sortie dans le tuyau de distribution et d’une buse de mélange (Venturi) dans l’embouchure de la manche. La consommation d’air comprimé étant également une variable importante influençant les coûts de fonctionnement du filtre, il est nécessaire d’utiliser de manière optimale l’énergie de l’air comprimé pour une régénération par impulsions efficace. Il s’agit là encore de l’agencement structurel du dispositif de régénération, mais aussi du tuyau de distribution lui-même.


Un autre facteur important est d’assurer un flux de gaz aspiré aussi uniforme que possible dans les conduits d’arrivée et de sortie et, enfin et surtout, dans le boîtier réel du dispositif de filtration et ainsi de garantir une charge uniforme des manches de filtre.